Les 6 points clés pour devenir un grand orateur

-

Réussir une intervention orale n’est pas aisé. Si le talent est inné, les compétences elles, ne s’acquièrent qu’en les travaillant. Cet article n’a pas vocation à faire de vous le futur Gad Elmaleh, mais vise à vous donner quelques billes recueillis auprès de grands orateurs.

Soignez votre apparence

 

Cela peut sembler évident, mais votre apparence doit être adaptée à votre message. On dit souvent que l’habit de ne fait pas le moine, dans le cas présent ce n’est pas tout à fait exact. Votre apparence jouera sur votre charisme et sur la première impression que vous allez donner.

Gardez votre objectif en tête

 

Votre message doit être clair. Définissez votre objectif au préalable. Que souhaitez vous transmettre lors de cette intervention ? Gardez ceci en tête tout au long de votre prestation, cela vous permettra d’avoir une ligne directrice et de ne pas vous égarer en route.

Soyez clair et sûr de vous

 

Vous devez donner confiance à votre auditoire. Articulez, travaillez votre voix, adaptez là tout au long de votre discours, tenez vous droit et usez de votre regard pour une image d’orateur confiant, de quelqu’un qui maitrise son sujet. Préparez vous, maîtrisez votre sujet ! Cela semble évident, et pourtant c’est tout bonnement indispensable.

Choisissez des mots percutants

 

Ne vous noyez pas dans des banalités ! 72 heures après votre prestation, votre auditoire ne retiendra que 10% des informations données oralement (Contre 65% pour une image, d’où l’importance des slides). Vous devez donc essayer de marquer votre auditoire. Adaptez votre présentation en conséquence.

Utilisez des exemples

 

Si vous avez une formation commerciale, vous vous souvenez probablement du fameux CAP : Caractéristique, Avantage, Preuve. Son efficacité n’est plus à prouver, n’hésitez pas à l’utiliser dans vos présentation pour mieux transmettre votre message. Voici le message que je veux vous transmettre, voici pourquoi je veux vous le transmettre et ce que vous allez en tirer, et voici la preuve de son efficacité ! 

Le Storytelling peut également vous aider : utilisez des exemples pour accrocher vos auditoire ! Cela permettra aussi de recapter l’attention des auditeurs qui auraient pu décrocher.

Travaillez votre introduction et votre conclusion

 

Une bonne introduction est essentielle : c’est elle qui va capter ou non l’attention de votre public. Ne rentrez pas tout de suite dans le vif, allez y doucement ! Vous pouvez commencer par une anecdote qui amènera progressivement sur le sujet. De même, la conclusion est la dernière image que gardera votre auditoire de votre intervention. Elle doit être irréprochable et renvoyer sur votre objectif.

 

 

Vous avez donc maintenant toutes les clés en main pour réussir votre intervention ! Prêt pour votre convention ?

A très vite pour de nouveaux articles !